Hombourg-Haut était chaud face à Forbach

L’entraîneur d’Hombourg-Haut Thierry Steimetz a eu bien du mal à contenir quelques larmes, ce dimanche en fin d’après-midi, au coup de sifflet final du 7e tour de la Coupe de France

L’entraîneur d’Hombourg-Haut Thierry Steimetz a eu bien du mal à contenir quelques larmes, ce dimanche en fin d’après-midi, au coup de sifflet final du 7e tour de la Coupe de France. Ses joueurs venaient d’éliminer Forbach (1-0) , commençaient tout juste à fêter leur exploit, et scandaient immédiatement le nom de leur coach. L’émotion était très grande pour l’ancien Messin et Amnévillois. « Mon adjoint a perdu sa grand-mère aujourd’hui », confie-t-il. « C’est comme mon frère. On voulait lui apporter un peu de joie. Cette victoire est aussi pour lui. »

Au bout du suspense et dans une certaine confusion , Hombourg-Haut a donc réussi une nouvelle grande performance, après avoir sorti Saint-Louis/Neuweg au tour précédent (1-0). « La hiérarchie a été respectée », taquine son attaquant Hassan M’Barki, auteur du seul but du match. Surveillé comme le lait sur le feu tout au long du match par les défenseurs forbachois, l’ancien Sarregueminois a fini par trouver l’ouverture en fin de rencontre sur une jolie frappe enroulée (82e ).

« Le ballon m’est revenu dans les pieds. Je ne cherchais même pas à viser la lucarne mais avec un peu de réussite, elle y est allée », raconte le buteur, qui a donc envoyé sa formation au 8e tour… et au Maroc. « C’était un pari en cas de qualification. On va y faire un stage et la fête avec toute l’équipe et le staff. »

J'aime
14 0
Vues :
222
Catégorie :
Coupe de France

Commentaires désactivés